Imprimer
Fondation RATP / Que faisons nous / L’évaluation des projets

L’évaluation des projets

A+
A-

Une démarche innovante d’évaluation des projets à la Fondation groupe RATP, appliquée à tous les projets de proximité

Dès 2012, la Fondation a mené depuis plusieurs mois un travail associant représentants de l’entreprise et partenaires associatifs, avec la participation de l’IMS (Institut de mécénat et de solidarité) et sous le pilotage d’un chercheur du CNRS. Objectif : élaborer une méthode d’évaluation des projets qui conduise à disposer de techniques de mesure permettant le suivi de données essentiellement qualitatives par le moyen d’indicateurs chiffrés.
Un prototype de cet outil d’évaluation, développé sous Windows Excel, a été réalisé puis testé auprès d’une douzaine de projets associatifs. Cette démarche expérimentale nous a amené à simplifier l’outil, appelé EPISSURE.

La version actuelle de la méthode EPISSURE est désormais généralisée pour chacun des projets que nous finançons dans le cadre du programme de soutien aux associations de proximité, « Destination entraide », soit environ 70 projets par an. Cette démarche d’évaluation est contractualisée dans les conventions établies avec les associations signataires. Elle ne consiste pas à juger si un projet est bon ou mauvais, mais à évaluer si le projet a atteint les objectifs, d’après les indicateurs fixés par les parties prenantes (représentants des associations, du comité des projets…) et à le faire progresser.

 

EPISSURE présente les caractéristiques classiques proposées par d’autres techniques éprouvées et des traits novateurs qui fondent son originalité :

Les invariants des méthodes classiques

  • Des objectifs explicites
  • Des critères d’évaluation définis en fonction du périmètre du projet (moyens, résultat, impact)
  • Des indicateurs affectés au suivi des différents critères, alimentés à échéances régulières pour le reporting des données de synthèse
  • Des niveaux d’exigence déterminés pour chaque indicateur (objectif non atteint, objectif atteint, objectif dépassé), à suivre pour une analyse aux étapes-clés du projet

Les éléments originaux

  • Ce travail a été mené avec l’appui d’un chercheur et non pas d’un consultant 
  • C’est une méthode d’évaluation non financière qui installe une logique de co-construction et de coresponsabilité plus marquée à l’égard du projet : le choix des critères est arrêté conjointement par les parties prenantes, associations partenaires et représentants des diverses structures fonctionnelles de l’entreprise;
  • La méthode repose sur un modèle mathématique : la synthèse des données est matérialisée par un simple graphique qui permet une visualisation immédiate de la situation des projets ; la détection des facteurs de non-réussite est ainsi facilitée pour orienter plus efficacement les efforts et corriger les dérives du projet.
  • C’est un outil d’aide à la décision et non d’injonction

Cette méthode mise en oeuvre en groupes de travail offre, outre la possibilité d’une application à de nombreux autres types de projets, des intérêts annexes : Les associations partenaires sont conduites à se professionnaliser parce que la démarche les amène à examiner plus profondément les ressorts de leur organisation, de leur fonctionnement et de leurs attentes.