Imprimer
Fondation RATP / Actualités / La Fondation groupe RATP, partenaire de la Semaine étudiante du Développement durable
16 mai 2019

La Fondation groupe RATP, partenaire de la Semaine étudiante du Développement durable

A+
A-

Dans le cadre de son programme d’accès à la transition écologique, la Fondation groupe RATP soutient le soutient le REseau Français des Etudiants pour un Développement Durable (REFEDD), organisateur en France de la Semaine étudiante du Développement durable [lien] qui se déroule chaque année début avril dans tous les campus de France.

Cette année, la Fondation groupe  a amplifié son soutien par une implication plus directe, à travers, l’organisation de visites de sites du Groupe, emblématiques de la politique de développement durable par laquelle le groupe RATP s’engage à renforcer sa contribution économique, sociale et environnementale aux enjeux de la ville durable et intelligente de demain :

Cette année encore, la Fondation a eu le grand plaisir de conclure cette période d’animations diverses autour du développement durable en participant également à la soirée de clôture au cours de laquelle Florence Javoy, secrétaire Générale et Valérie Bonvel, coordinatrice des projets d’accès à la transition écologique, ont pris la parole. L’occasion pour Valérie Bonvel de rappeler que « ces deux visites ont été très appréciées par les étudiants qui n’ont pas manqué de questionner les partenaires du Groupe RATP, qui leur ont présenté les tenants et aboutissants de ces démarches durables »

En conclusion, Florence Javoy a rappelé la « fierté de la Fondation de soutenir des initiatives à la fois originales  et impliquantes  pour l’environnement » et a salué « le dynamisme de cette jeunesse qui s’engage massivement pour les questions de transition écologique »

 L’édition 2019 en quelques chiffres :

  • Presque 700 événements labellisés
  • + de 130 porteurs de projet
  • dans + de 30 villes (dont Cayenne, en Guyane !)

Ateliers Jourdan-Corentin-Issoire : le groupe RATP acteur de la ville intelligente

Ce projet immobilier ambitieux, inauguré en novembre 2017, a vu le jour sur l’emplacement de l’ancien centre bus de Montrouge, qui datait de la fin du XIXe siècle. Pour agrandir et moderniser cet espace, la RATP et ses filiales, RATP Habitat et RATP Real Estate, ont développé un projet innovant de mixité urbaine. Erigé au-dessus d’un centre bus totalement rénové et d’un atelier de maintenance, il rassemble sur 2 hectares un ensemble immobilier (193 logements sociaux, 365 logements étudiants et 108 logements privés), une crèche et une halte-garderie. Le centre bus compte désormais 183 places de remisage, soit 40 véhicules supplémentaires, et est équipé de 18 aires de maintenance. Il est par ailleurs doté des dernières innovations technologiques en termes d’exploitation et de maintenance.

L’ensemble des habitations et du centre est agrémenté d’espaces végétalisés avec des toitures et des jardins suspendus sur une surface de 7 300 m2, dont 600 m2 de jardins partagés et d’espaces d’agriculture urbaine.

Un démonstrateur d’agriculture urbaine à LYBY

Depuis le 17 novembre 2016, RATP Real Estate gère un espace d’agriculture urbaine sur la dalle du bâtiment C de Lyon Bercy qui contribue à l’engagement pris par le groupe RATP, dans le cadre de la Charte « 100 ha » de la Ville de Paris, de végétaliser 4 ha de toitures et murs d’ici 2020 (dont un tiers dédié à l’agriculture urbaine).

Ce démonstrateur est une première initiative réalisée en partenariat avec l’université AgroParisTech (Institut des sciences et industries du vivant et de l’environnement) ; d’une surface d’environ 200m², il permet de tester différentes techniques d’agriculture urbaine, d’étudier de nouveaux substrats allégés à bases de matériaux recyclés, et de mesurer l’impact des polluants atmosphériques des zones urbaines denses sur l’air, les sols ou les cultures.

Exemple d’économie circulaire et de circuits courts, ce démonstrateur récupère par exemple les bio-déchets pour nourrir 5 poules et plus de 80 écrevisses, ou le marc de café du restaurant d’entreprise pour produire le compost. Le retour d’expérience permettra d’évaluer ce qui pourra se faire à plus grande échelle sur les sites existants et projets futurs de la RATP.