Imprimer
Fondation Groupe RATP / Article illustré / Association Jean Luc François
15 novembre 2022

Association Jean Luc François

L’Association Jean-Luc François est née de la volonté d’agir pour rendre les métiers de la mode accessibles à toutes et à tous à travers des actions de sensibilisation, par la mise en œuvre de formations professionnelles et l’accompagnement de créateurs. Elle a plusieurs missions, relevant toutes de l’inclusion sociale, de l’éducation, de la formation professionnelle et de l’accompagnement des personnes isolées ou précaires, dans un esprit d’innovation sociale.

Parmi ses différentes missions, l’association accompagne un public éloigné de l’emploi, principalement des femmes, au RSA ou demandeuses d’emploi, en leur proposant des formations d’excellence aux métiers techniques de la couture.

Parallèlement, dans une volonté de promouvoir l’égalité des chances par l’éducation et la formation, un programme incubateur a été mis en place pour permettre aux personnes porteuses de projet et désireuses de monter et de développer une marque, d’être soutenues dans leur démarche entrepreneuriale par un accompagnement artistique et créatif mais aussi administratif.

–           La mise en place d’actions de sensibilisation pour promouvoir les métiers de la mode : journées portes-ouvertes ; initiation grand public ;

–           La formation d’excellence spécialisée dans les métiers techniques de la mode (métiers visés : opérateur·rice de finition, mécanicien·ne modèle et retoucheur·se);

–           L’accompagnement de jeunes marques et la promotion de l’entreprenariat dans le secteur de la mode et de la décoration de la maison.

 

 

Le projet S’émanciper et se révéler autour de la couture et de la création soutenu par la Fondation se décompose en plusieurs sous-projets interconnectés : l’incubateur et les formations.

 

  • L’incubateur permet d’accompagner de jeunes marques dans leur création et leur développement, (30 marques de créateur·rice·s au sein de l’incubateur)
  • Les formations de découverte et de perfectionnement aux métiers de la couture afin de transmettre les savoir-faire d’excellence français et permettre à un public majoritairement en ré-insertion de reprendre une place dans le monde du travail par ces métiers créatifs et manuels. (84 personnes en formation demandeurs d’emploi, en reconversion )
  • Elles répondent à trois besoins actuels du marché du secteur de la mode et de la couture :
    • En développant un parcours de formation attractif, cohérent et valorisant,
    • En répondant aux besoins des entreprises qui rencontrent des difficultés à recruter et les impliquer dans le projet,
    • En touchant un public faiblement qualifié, en recherche d’emploi ou en reconversion, qu’il soit face à des difficultés personnelles de réinsertion ou non qui a un potentiel inexploité dans ces types de métiers manuels.